Musique et codes QR : la révolution !

Cette petite technologie créée en 1994 avait déjà fait sa place en publicité, que ce soit dans la mode vestimentaire, le milieu touristique, ou encore dans les jeux vidéos. Aujourd’hui, les artistes musiciens s’attaquent aux codes QR et en font une nouvelle révolution.

Vous me direz: on en voit déjà partout, dans les magazines, sur les affiches et même chez les disquaires. Et c’est vrai ! Beaucoup d’artistes l’utilisent pour la promotion de leurs nouveaux albums et permettent ainsi à leurs fans d’avoir en exclusivité des extraits voire des morceaux entiers de leurs albums en avant-première. Mais voilà : souvent cela se cantonne aux médias traditionnels. Là où se situe la révolution, c’est dans l’utilisation toute nouvelle des codes QR dans une stratégie de communication intégrée. Voilà trois exemples à suivre :


N°3 : Lupe Fiasco

Pour la sortie de son nouvel album « Lasers », ce jeune rappeur américain a choisi d’optimiser l’utilisation du code QR. Aucune fioriture dans sa réalisation, aucun concept graphique spécifique. La nouveauté se situe dans l’intégration complète de la technologie sur les médias sociaux, et notamment Twitter et Facebook, et surtout sur la mise en place d’une promotion hautement expérientielle : la projection numérique du code QR accompagné d’un extrait de l’album sur l’Union Square de New York le soir du Super Bowl !

 

 

N°2 : Hidden Sounds

Dans ce cas-ci, le code QR a été utilisé dans le cadre de la campagne « Hidden Sounds » du label Zoo Records à Hong Kong. La musique alternative étant peu connue et reconnue là-bas, il était essentielle d’innover et de miser sur l’originalité. La révolution apportée à la technologie se situe donc ici dans le graphisme : des codes QR assemblés pour former des animaux, placardés partout dans la ville et permettant aux passants de d’avoir accès en streaming à plusieurs extraits de musique issus de leur label.

 

N°3 : Gratuit

Ce dernier code QR a lui aussi fait partie d’une vaste campagne de promotion du dernier album « Rien » de Gratuit, tout jeune groupe indie-pop français. En plus d’utiliser les médias ordinaires, ces musiciens ont mis en place une campagne axée sur l’utilisation mobile, mais pas n’importe comment : des codes QR de taille immense et placés à plusieurs endroits improbables de Nantes . Ainsi, les fans de musique devaient suivre un parcours dans la ville (friche, librairie, restaurant, squat artistique, disquaire…) afin d’amasser les différents extraits de chansons.

 

Fresque de code QR sur la friche Chantenay, à Nantes, scannable d'un hélicoptère

Et vous, que pensez-vous de l’arrivée de cette technologie dans le milieu de la musique et des petites révolutions apportées ici ? Seruez-vous prêts à adopter les codes QR dans votre stratégie de promotion digitale ?


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :