Pixwoo : le meilleur de Facebook et Myspace en un – Interview de Pascal Vielhescaze (2/3)

Dans la première partie de l’interview, nous avons vu comment Pascal Vielhescaze et ses associés étaient parvenus à concevoir PIXWOO. Aujourd’hui, l’entretien se concentre sur l’identité de PIXWOO, ses succès, ses améliorations. Aujourd´hui d´ailleurs, le site a connu sa première série d´améliorations !

EntertainD : Selon vous, quel est le « plus » de PIXWOO face aux autres réseaux sociaux ? Et face aux autres sites sociaux de jeux vidéo ?

Pascal Vielhescaze : « […] PIXWOO permet à ses utilisateurs de parler de jeu vidéo sans restrictions, sans limites et avec le plaisir d’aller dans le détail […] avec les autres membres. Tout ceci dans un environnement uniquement pensé autour des échanges et des contenus particuliers au jeu vidéo.

Pour ce qui est des autres sites sociaux de jeux vidéo, nous avons analysé les sites existants en Europe et aux États-Unis et le constat restait le même […] : ce sont des sites sociaux basés ou bien sur un jeu en particulier, ou bien autour de jeux jouables en ligne […].

PIXWOO n’est pas un espace de jeu mais est bien un réseau social/site communautaire au sein duquel on discute et partage autour du jeu vidéo.

De plus, PIXWOO intègre finalement à la fois la dimension communautaire d’un Facebook par exemple, mais aussi la dimension de présentation de soi-même en tant que joueur ou professionnel du jeu vidéo au même titre qu’un Myspace pour la musique par exemple. »


E.D : PIXWOO a été mis en ligne le 22 février. Quels sont les résultats jusqu’à présent ?

P.V : « La mise en ligne s’est faite dans un contexte un peu particulier puisque, pour les raisons [indiquées dans la première partie de l’entrevue], les optimisations de performances ne peuvent réellement être mises en place qu’en conditions d’utilisation réelles.

Nous avons donc lancé PIXWOO dans un esprit de « Beta version ». Les actions marketing et relations publiques sont planifiées de façon à avoir une montée en puissance régulière dans les 3  prochains mois, principalement en France et en Angleterre.

Nous avons tout de même plus de 3000 membres depuis le lancement il y a 4 semaines ce qui est supérieur à notre plan de développement (ce qui génère quelques lenteurs, le temps que les optimisations de performance soient finalisées !). »


E.D : En dehors de la relation dédiée aux joueurs et aux professionnels y a-t-il d’autres différences (actuelles ou à venir) avec Facebook?

P.V : « […]Une fois PIXWOO stabilisé […], nous avons prévu de multiples évolutions pensées autour des caractéristiques et de particularités du jeu vidéo. Pour des raisons évidentes nous gardons une certaine confidentialité sur le sujet mais il va de soi que tout cela va dans le sens du plaisir et de la passion autour du jeu vidéo. »


E.D : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à ne pas aller dans le jouable comme Gamer’s Band et qui ont favorisé le relationnel joueurs-professionnels ?

P.V : « Comme dit précédemment, PIXWOO est unique dans la manière avec laquelle il donne à tous la possibilité de partager et de discuter autour du jeu vidéo tout en se mettant en scène en tant que joueur.

Les raisons principales qui ont favorisé le relationnel joueur/professionnels sont avant tout le résultat de rencontres avec plus de 40 éditeurs en France et en Angleterre. Tous ont mis en avant les limites des sites actuels pour fédérer et fidéliser les joueurs autour de leur activité et de leurs jeux. En ce sens, PIXWOO a reçu un accueil extrêmement favorable puisqu’il répondait à une forme d’attente de leur part.

Du côté des joueurs, et étant moi-même joueur, il y a une sorte d’attente et d’excitation à l’idée de pouvoir échanger directement avec des professionnels, des designers, des producteurs ou des graphistes du jeu vidéo au sein d’une même communauté. »

 

E.D : « Pixwoo : le Facebook des jeux vidéo » selon certains articles. Qu’en pensez-vous ?

P.V : « Cela me semble surtout un moyen rapide et efficace de définir PIXWOO en quelques mots si on veut présenter rapidement PIXWOO dans un article (…et c’est aussi plutôt flatteur !) »


E.D : D’ailleurs d’où vient le nom PIXWOO ?

P.V : « PIXWOO est tout simplement basé sur :

– « Pix » : la racine du pixel, l’élément fondateur du jeu vidéo

– et « woo » : comme « who’s who » ou « qui est qui » dans l’univers du jeu vidéo qui porte la dimension de communauté et de réseau social. »

 

E.D : La perfection n’existe pas ! PIXWOO est déjà la source de défauts ou de critiques sur la lenteur par exemple. Que répondez-vous à cela ?

P.V : « Comme dit précédemment, la lenteur découle d’un choix raisonné lié à l’environnement technique du lancement. [C’est] un « mal nécessaire » dans le contexte innovant de PIXWOO. Ce souci effectivement visible et (un peu) pénible ne sera qu’un lointain souvenir dans les semaines qui viennent ! »

 

L’évolution de PIXWOO est donc à suivre. La prochaine partie traitera de l’avenir de ce média social spécial jeux vidéo et conclura la série d’interview.

 

Autres articles :

Les origines de PIXWOO – Interview  (1/3)

L´avenir de Pixwoo – Interview (3/3)

Pixwoo ou le média social des jeux vidéo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :