Le marketing social selon Zynga

Comme l’année dernière pour Haïti, Zynga, le développeur de Farmville et autres jeux en «-ville», a renouvelé sa campagne de marketing social pour soutenir les Japonais en ce temps de crise. Je me suis donc demandée si oui ou non la démarche était populaire dans l’industrie et auprès des gamers.

Selon Philip Kotler, le marketing social est la conception, la mise en œuvre et le contrôle de programmes conçus pour promouvoir une pratique sociale auprès d’un groupe cible. Ainsi, un appel aux dons comme l’a fait Zynga pour le Japon constitue un parfait exemple  de marketing social grâce aux jeux vidéo.

À travers 7 jeux différents, la communauté de 250 millions de joueurs du développeur fait des dons en jouant ou en achetant des biens virtuels. Le principe de ce genre de jeu est de partager son monde avec ses amis. Plus vous achetez d’objets limités spécial Japon, plus vos amis seront incités à acheter ces biens à leur tour. Quels sont les résultats ? 1 million de dollars en 36 heures !

Seulement voilà. Excepté Sony et son partenariat avec la Croix-Rouge britannique à travers le Playstation Network, le principe de marketing social n’est pas répandu dans l’industrie. Les autres consoles comme la Wii ou la Xbox ne profitent pas de leurs réseaux pour proposer des liens de donations directs.

Quant aux développeurs, seul NCSoft, développeur non-japonais de Guild Wars, a donné 4,5 millions d’euros au Japon et Square Enix, en plus d’un don, a coupé ses serveurs de ses Final Fantasy en ligne pour préserver l’électricité japonaise.

Enfin, chez les joueurs, l’idée même qu’un développeur s’associe à ce genre de pratique peut même créer de l’animosité.

En conclusion, le marketing social dépend des cibles des jeux. Pour les jeux sociaux, la meilleure façon reste de profiter de l’effet de communauté et d’achats virtuels. Pour les autres avec des joueurs plus expérimentés, il vaut mieux faire un don sans demander la contribution des joueurs. Selon vous, le marketing social par les jeux est-il à développer ou non ?

Mes autres articles :

Quand les marques rencontrent les jeux vidéo : l’advergame (1/2)

Vers un empire du jeu social ?

Pixwoo ou le média social des jeux vidéo

Advertisements

2 Responses to Le marketing social selon Zynga

  1. Véronique VB dit :

    Article super intéressant. Je trouve l’idée excellente. Dommage (toutefois) que Zynga se contente de réagir à ce qui se passe. Il serait intéressant que ce type d’entreprise soit plus proactif en marketing social (et non pas seulement réactif).

    • Marine F. dit :

      Je comprends ton point de vue mais qu´entends tu par être proactif dans ce cas ? Est-ce de créer sa propre fondation ? Si oui, je pense que des entreprises comme Zynga doivent avoir un partenariat avec des organismes comme save the children ou la croix rouge pour appuyer leur crédibilité. QU´en penses-tu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :